© Amine El Gotaibi 2020

  • Facebook amine el cotaibi
  • Twitter amine el gotaibi
  • Instagram - amine el gotaibi

GOUTTE DE GRÂCE

DROP OF GRATITUDE

Exhibition view “The 31th Annual Exhibition of Emirates Fine Arts Society” 

Contemporary Art Museum, Sharjah, UAE 

2013

GOUTTE DE GRÂCE

Installation vidéo (Projection sur deux écrans)

2011

“Ne prétendons pas que les choses changent si nous faisons toujours la même chose. La crise est la meil- leure bénédiction qui peut arriver aux personnes et aux pays, parce que la crise apporte des progrès.
La créativité naît de l’angoisse, comme le jour naît de la nuit sombre. Durant les crises naissent l’imagination, les découvertes et les grandes stratégies. Celui qui surmonte la crise se dépasse lui-même, sans être dé- passé.”

Albert Einstein (1879-1955)

Cette installation vidéo propose une réflexion sur la capacité des outils médiatiques modernes à refor- muler notre vision du monde, à travers une vision détournée de la violence. Deux écrans – l’un présenté verticalement, l’autre posé au sol – diffusent en simultané l’image d’un révolver de glace fondant au soleil couchant, et celle de gouttes tombant sur une étendue d’eau indéfinie. Le bruit de chaque goutte tou- chant la surface de l’eau est remplacé par un son de balle tirée d’une arme à feu.

Au lieu d’un tranquille écoulement liquide et apaisant, c’est le bruit sec et retentissant d’un « coup de grâce » que l’on entend : cette dernière balle destinée à achever un ami ou un ennemi, afin d’abréger ses souffrances ou de parachever une exécution.


Selon l’analyse d’Albert Einstein, un changement ne peut arriver sans en payer le prix. Inspiré par les affron- tements entre concitoyens durant les révolutions du Printemps Arabe, et le point de vue spécifique des médias sur ces évènements, Amine El Gotaibi pose ici la question de la consommation de l’information. En transformant la matière figée de l’eau glacée en quelque chose de fluide, l’artiste induit la possibilité de récupération et de réception. Potentiellement positive ou négative, appliquée autant à l’image qu’au phénomène, l’information est ce que nous en faisons. Cette violence détournée, à l’œuvre dans “Goutte de grâce”, rappelle que le sacrifice est nécessaire à la libération.

DROP OF GRATITUDE

Video installation

2011

This video installation suggests a thought on the capacity of the modern media tools to reshape our vision of the world, through a vision diverted away from violence. Two screens - the one presented vertically, the other put on the ground - show simultaneously the image of a pistol of ice melting at sunset, and the other screen that shows drops falling on an indefinite area of water. The noise of every drop touching the surface of the water is replaced by a sound of ball pulled from a firearm. 

Instead of a quiet liquid and soothing flow, it is the dry noise and ringing with a "deathblow" that we hear: the last bullet intended to finish off a friend or an enemy, to cut short his sufferings or to complete an execution.

According to Albert Einstein's analysis, a change cannot happen without paying the price. Inspired by the confrontations between fellow citizens during arab  Spring, and the specific point of view of the media on these events, Amine El Gotaibi raises here the question of the consumption of information.


By transforming the motionless material of ice water into something fluid, the artist leads to  the possibility of recovery and reception. Potentially positive or negative, applied as much to the image as to the phenomenon, information is what we make. This diverted violence, in " Dropof grace", reminds that sacrifice is a necessary condition  for  liberation.